« O Muse, conte-moi l’histoire de l’homme au mille ruses,  celui qui pilla Troie, qui tant d’années erra, voyant tant de villes, découvrant des mœurs, souffrant d’angoisses dans son âme sur la mer » (Homère)

L’Odyssée est l’histoire d’un homme mû à la fois par le désir du retour chez lui et par une insatiable curiosité qui le pousse à faire des détours, rencontrer l’autre et découvrir le monde. Ulysse tient les deux bouts de son désir, au prix de dix années d’errance.

L’Odyssée est indissociablement expérience du monde, de l’autre et de soi.  Si cette antique histoire nous parle encore, c’est qu’elle traite de questions universelles particulièrement d’actualité : l’identité, l’altérité, l’hospitalité.

Je me rends dans les lieux supposés des errances d’Ulysse, en m’appuyant sur les travaux de l’helléniste Victor Bérard qui a consacré des années à cette tâche folle de tenter de localiser les espaces mythiques dans la géographie réelle. C'est un voyage à travers des strates multiples, entre l’ici et l’ailleurs, le maintenant et l’hier, le réel et la fiction, à la recherche de d’échos entre passé mythique et réalité présente.

L’expérience durera dix ans, le temps que met Ulysse à retrouver Ithaque.